D’un silence (1989) est un concerto pour clarinette (avec clarinette basse) et orchestre riche en timbres et textures. Ses 38 minutes comprennent quelques parties contrastées avec des rythmes d’Oberek et de Valse évidents. Le résultat est un discours avec un soliste proéminent dans une conception symphonique dans laquelle Jean-Marc Fessard s’exécute avec aplomb.

Richard Whitehouse – Gramophone 2015