Avec la clarinette de Jean-Marc Fessard, c’est la volubilité de la ligne qui contraste avec la masse des sons multiphoniques dont l’électronique grossit la tache colorée.

Michèle Tosi Resmusica 20/10/2010